Prise en charge interservices au PRVLe 22 mai dernier, le site de la direction du SDIS 57 a accueilli 150 participants à l’occasion de l’entraînement interministériel NRNC-E.

Divers ateliers ont exercé les militaires, les services de Metz, les sapeurs-pompiers et services de santé hospitaliers et des SDIS. Un atelier spécifique, autour du chef du service interministériel de défense et protection civile (SIDPC) de Moselle, en relation avec l’état-major interministériel de zone (EMIZ), entraînait, quant à lui, les cadres des chaînes de commandement des différents services publics.

Le 23 mai, l’ensemble du dispositif était déployé pour intervenir suite à l’explosion d’une bombe « sale ». Après neutralisation des auteurs par les services de police renforcés par les militaires de la force « Sentinelle », puis intervention des démineurs, les victimes fictives ont été dirigées, selon les priorités établies lors du triage médical, en chaîne de décontamination. Pendant ce temps-là, le véhicule d’indentification et de prélèvements (VDIP) contribuait à découvrir la nature du toxique.

Une attention particulière a concerné la préparation par des infirmiers et la dispensation d’antidotes injectables sous contrôle de pharmaciens hospitaliers et des SDIS.

En sortie du chantier, un SAS interservices contrôlait l’éventuelle contamination des intervenants.